fbpx

Comment les scientifiques peuvent-ils établir des relations de collaboration avec leurs collègues et leurs clients ?

Une conversation avec Marie Bérubé, Ph. D.

Lorsque vous parlez à Marie Bérubé de sa passion pour la chimie et la découverte de médicaments, vous pourriez être tentés de croire que cela a toujours été la carrière de ses rêves. Pourtant, elle a découvert son amour pour les sciences par accident après l’école secondaire — et ne le regrette pas.

Aujourd’hui chercheuse scientifique principale chez NuChem Sciences, Marie nous parle de l’importance de la confiance et de l’honnêteté dans nos relations au laboratoire et avec les clients, et nous explique pourquoi la passion est un ingrédient essentiel de toute carrière scientifique.

Quand avez-vous décidé de faire carrière dans la chimie et la découverte de médicaments?

Vers l’âge de 17 ans, je suis allée au cégep et je voulais étudier la pharmacie, pas la chimie. J’avais de bonnes notes et je pensais que je pourrais obtenir mon diplôme en pharmacie. J’ai donc postulé, mais je n’ai pas obtenu de place. J’étais déçue, mais je suis allée de l’avant et j’ai essayé de trouver une autre voie.

J’avais aimé le cours de chimie organique au cégep — en fait, c’était ma matière préférée. J’ai décidé de m’orienter vers ce domaine, afin de pouvoir fabriquer des médicaments au lieu de les vendre! C’est alors que j’ai décidé d’étudier la chimie à l’université, dans le but de faire carrière en chimie médicinale.

Curieusement, juste avant de commencer mes études de chimie à l’université, on m’a finalement proposé d’étudier la pharmacie! J’ai toutefois décidé de ne pas accepter cette offre. Je m’étais rendu compte que la chimie était ma véritable passion.

J’ai donc fait mon baccalauréat en chimie, tout en effectuant des stages en chimie médicinale. Il était clair que c’était ce que je voulais faire, alors j’ai obtenu un doctorat en chimie médicinale et j’ai ensuite fait un postdoc à l’Université de l’Alberta. Après avoir obtenu mon diplôme, j’ai travaillé pendant 12 ans pour une entreprise de recherche sous contrat près de Québec avant de rejoindre NuChem.

On dirait que vous étiez destinée à faire de la chimie!

Oui, c’est vraiment le destin! J’ai même rencontré mon mari le premier jour de mon cours de chimie et nous sommes toujours ensemble après presque 25 ans. C’est vraiment un heureux hasard, mais pas seulement dans ma carrière!

Quelle a été votre expérience de travail chez NuChem?

C’est fantastique. Lorsque j’ai commencé à travailler ici il y a deux ans, nous étions 30 personnes et nous sommes maintenant 100. Même si l’entreprise a grandi vite, je me sens toujours appréciée.

Daniel Guay, notre vice-président exécutif et directeur scientifique, est extraordinaire. C’est génial de parler avec lui; on sait qu’on peut toujours lui faire part de nos préoccupations et il fait toujours l’éloge de notre travail. Vous sentez qu’il vous fait confiance, ce qui est important pour ce que nous faisons.

J’aime aussi la flexibilité. Mon temps est partagé entre les expériences en laboratoire et les tâches de bureau, ce qui me permet de travailler à domicile certains jours. La direction sait qu’elle n’a pas non plus besoin de me surveiller constamment lorsque je suis à la maison — elle me fait confiance et sait que je vais faire mon travail.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre travail chez NuChem?

J’aime être mise au défi, et notre industrie l’est certainement! Cependant, il y a beaucoup de petits défis que nous pouvons surmonter chaque jour. Chaque fois que j’expédie un produit à un client, je suis heureuse. Chaque fois qu’un membre de mon équipe atteint un nouvel objectif, je suis heureuse. Ce que j’aime, ce sont les petits succès que nous pouvons remporter chaque jour. C’est passionnant!

Bien sûr, nous aimerions tous avoir de grandes réussites dans notre vie, mais nous n’y parviendrons pas toujours. Je pense que nous devrions aussi célébrer les petites étapes que nous franchissons quotidiennement.

Vous dirigez maintenant une équipe de deux personnes chez NuChem. Cela entraîne-t-il d’autres types de défis?

Oui, mais ce ne sont pas des défis insurmontables.

En tant que superviseure, je respecte la façon dont les gens préfèrent travailler. Je leur dis aussi que je suis toujours là pour les aider et je leur fais savoir qu’ils peuvent me joindre facilement. Je ne suis pas du genre à contrôler constamment mon équipe ou à faire de la microgestion, mais il m’arrive de leur demander sur quoi ils travaillent — plutôt par curiosité et par enthousiasme pour leur travail!

Avez-vous des réalisations importantes dans votre carrière dont vous êtes particulièrement fière?

Je n’ai pas eu l’occasion de dire que j’ai participé à la découverte d’un médicament — ce serait un rêve qui se réaliserait, et peut-être qu’un jour cela arrivera! Cependant, lorsque j’ai commencé ma carrière, je voulais être superviseure d’une petite équipe de scientifiques et les aider à se développer. Je voulais être un bon leader et quelqu’un avec qui les gens avaient envie de travailler. Je pense avoir atteint cet objectif chez NuChem.

C’est quelque chose dont je suis très fière, car j’aime partager mon expérience avec les autres. Il est important d’avoir cette attitude en science. Aucun d’entre nous ne sait tout, et en aidant les autres, nous pouvons aussi apprendre davantage.

Après deux ans chez NuChem, qu’est-ce qui, selon vous, attire des scientifiques réputés mondialement comme vous dans cette entreprise?

Je pense que c’est la qualité du travail que nous faisons ici. Nous disposons également de tout l’équipement dont nous avons besoin pour faire du bon travail. En tant que scientifique, vous ne voulez pas être bloqué parce que vous n’avez pas assez de temps pour utiliser une machine ou pour faire une expérience. Vous voulez toujours faire de votre mieux. Chez NuChem, nous avons tout ce dont nous avons besoin pour faire de notre mieux.

Nous devons nous considérer comme des Ferrari, et nous devons conduire sur des circuits de course, pas sur des routes de gravier!

En outre, NuChem embauche des personnes en raison de leurs connaissances et de leurs compétences, mais aussi parce qu’elles correspondent bien au profil recherché. Même si un candidat est excellent en chimie, on attend de lui qu’il soit capable de travailler en équipe et de s’entendre avec les autres. Par conséquent, les gens entretiennent de bonnes relations les uns avec les autres ici.

Entretenez-vous une relation de collaboration similaire avec les clients?

Oui. Lorsque je travaille avec des clients, j’essaie également de développer une relation informelle et de confiance avec eux. Je veux qu’ils soient heureux de me voir lorsque nous leur donnons des nouvelles chaque semaine!

Quand nous travaillons pour le compte d’un client, nous travaillons comme si nous étions dans son laboratoire, au sein de son équipe. C’est presque comme s’il n’était pas un client du tout — nous travaillons tous pour la même entreprise et nous avons les mêmes objectifs. Grâce à cette approche et à la qualité de notre travail, le client commence à nous faire confiance et choisit souvent de rester avec NuChem pour pouvoir travailler à nouveau avec les mêmes personnes.

Les clients nous font également confiance parce que nous n’édulcorons pas les résultats pour eux. Certaines semaines, nous avons de bonnes nouvelles; d’autres semaines, nous n’en avons pas. La confiance et l’honnêteté sont très importantes dans nos interactions.

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes qui souhaitent faire carrière en chimie?

Il y a environ deux semaines, j’ai parlé à un groupe de lycéens et je leur ai dit exactement ce que je dis tout le temps à mes enfants. Je leur ai dit de faire ce qui les inspire le plus.

Si vous aimez les sciences, poursuivez-les au cégep ou à l’université, apprenez-en davantage et voyez ce qui vous inspire.

Personne ne devrait se contenter de choisir un emploi; il faut choisir une passion. Ainsi, chaque fois que tu te lèveras le matin, tu iras au travail avec le sourire!

Tout arrive pour une raison

Lorsqu’il s’agit de son travail et de sa vie, le dicton préféré de Marie est « il n’arrive jamais rien pour rien ».

« Si un projet est transféré ailleurs, ou si un client choisit un autre fournisseur, il arrive toujours quelque chose de bien après », dit-elle. « Ça représente bien mon parcours de vie — au départ, je n’ai pas pu étudier la pharmacie, mais grâce à cette expérience, j’ai découvert mon amour pour la chimie »!

Transformer les idées par la science

Société de recherche contractuelle dans la découverte de médicaments et en chimie des procédés.

NuChem Sciences Inc.

2350 Rue Cohen Suite 201
Saint-Laurent, Québec
Canada H4R 2N6
514 416 5659

©2022 NuChem Sciences. Tous Droits Réservés
English